23 janvier 2015

Ça alors

La disproportion comme vision du monde

Une "prof", comme elle se présente, raconte dans son blog le dialogue qu'elle a engagé avec ses élèves après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher. Ses élèves : "des ados élevés au pied d'un HLM du Val-d'Oise, enfermés dans un microcosme dont ils savaient déjà pertinemment qu'ils ne sortiraient jamais". Elle a choisi de les écouter avant de leur parler. Elle démonte les ressorts qui les conduisent, pour certains, à admettre ou à justifier ces attentats. Parmi ces ressorts, l'acceptation de la disproportion.