28 janvier 2015

Tout s’explique

Les bénéfices historiques d'Apple

Pourquoi ces résultats sont exceptionnels ?

Apple a présenté mardi soir un bénéfice de 15,8 milliards d'euros pour le dernier trimestre 2014, en hausse de 37 % par rapport à 2013. Jamais une entreprise n'a gagné autant d'argent en l'espace de trois mois, depuis les 14 milliards de la compagnie pétrolière ExxonMobil en 2012. La performance est d'autant plus notable que le fabricant a souffert de l'instabilité des monnaies à la fin de l'année, notamment le rouble russe. Selon l'entreprise, il s'est vendu 34 000 iPhone toutes les heures. Ces téléphones représentent 69 % de son chiffre d'affaires. Apple se rapproche, en nombre de smartphones vendus, du leader Samsung, en perte de vitesse, et devance le chinois Xiaomi.

Ce succès est-il attribuable à Tim Cook ?

Contesté après sa nomination à la direction générale en 2011, le successeur de Steve Jobs a fini par s'imposer. Après les reproches sur le manque d'innovations des produits, Tim Cook s'adjuge désormais le succès de l'iPhone à grand écran dont il est à l'initiative. En son temps, Steve Jobs s'était battu contre ce type de format. Tim Cook écoule des iPhone plus chers (entre 700 et 1 100 euros) qui se vendent mieux (+46 %). Preuve de sa nouvelle stature, Tim Cook a révélé son homosexualité fin octobre, dans le but "d'inspirer les gens à œuvrer pour l'égalité".

La Chine va-t-elle devenir le principal marché d'Apple ?

La particularité de ce trimestre réside dans les excellentes ventes en Chine : faisant jeu égal avec l'Europe, le marché chinois pourrait rapidement dépasser les États-Unis grâce à une croissance très forte du chiffre d'affaires (+70 % en un an). Ce succès traduit l'émergence d'une classe moyenne de plus en plus aisée. Apple prévoit d'y doubler le nombre de ses boutiques d'ici 2016, pour atteindre 40 vitrines. Selon la responsable mondiale des Apple Store, la principale difficulté liée à l'essor du marché chinois est de garantir le même standard de qualité que dans les marchés traditionnels de la marque.