• Élection législative dans le Doubs. Après l'élimination du candidat UMP lors du premier tour de la législative partielle dans la 4e circonscription du Doubs, Nicolas Sarkozy n'a pas l'intention de prendre parti entre le candidat PS et la candidate FN, selon le Monde et Europe 1. La vice-présidente déléguée de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, prône à l'inverse un vote pour le PS, "contre le Front national".

  • Le ministre de l'Économie renonce à une mesure. Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron renonce au dispositif tarifaire pour les professions réglementées de son projet de loi qui devait "permettre à de jeunes professionnels de s'installer" et de faire jouer la concurrence. Cette mesure était particulièrement critiquée par les notaires.

  • Remaniement du gouvernement tunisien. Le Premier ministre tunisien Habib Essid a annoncé la composition de son nouveau gouvernement, une coalition dominée par le vainqueur des dernières législatives, le parti Nidaa Tounès, mais comptant des représentants de son rival islamiste Ennahdha.

  • Pollution dans les grandes villes chinoises. Près de 90% des grandes villes de Chine ne sont pas parvenues à respecter les normes de qualité de l'air en 2014, selon les chiffres dévoilés aujourd'hui par le gouvernement. Une proportion toutefois en amélioration par rapport à 2013.

  • Tensions en Ukraine. Le dirigeant de la république autoproclamée de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, a déclaré aujourd'hui qu'il espérait mobiliser 100 000 hommes dans les jours qui viennent pour combattre les forces loyalistes ukrainiennes. Les combats ont connu un net regain ces dernières semaines.