2 février 2015

C’est leur avis

La pensée économique paralysée

Jean-Pierre Dupuy, philosophe, et Frédéric Lordon, économiste, s'en prennent dans une tribune au "monolithisme" de la science économique. L'emprise de la théorie dominante, d'inspiration libérale, est telle que toute pensée critique a disparu. Un espoir de changement résidait dans la création d'une section "Économie et société" au sein des institutions universitaires, ouverte aux sciences sociales et politiques. Mais, dénoncent-ils, le gouvernement vient d'y renoncer sous la pression de plusieurs économistes, dont le récent prix Nobel Jean Tirole.

"Il y a beau temps que la sidérante absence de pluralisme des institutions de la science économique leur a donné un tour de dictature intellectuelle qui cadre mal avec les controverses naturelles de la science. La force institutionnelle de ce système est immense, qui réside dans ses propriétés d'intégration verticale: d'un bout à l'autre de la chaîne, de l'allocation des bourses doctorales jusqu'au prix Nobel, ne règne qu'une seule conception de la "valeur scientifique" : la conformité à la théorie des marchés, en laquelle tous se soutiennent, se reconnaissent et se renforcent mutuellement." Jean-Pierre Dupuy et Frédéric Lordon