3 février 2015

C'est leur avis

​Le Spiegel soutient la Grèce

Dans un entretien au quotidien économique Financial Times, le nouveau ministre des Finances grec, Yanis Varoufakis, a posé les bases d'un compromis [€] sur la dette grecque en envisageant une restructuration sans réclamer un effacement. C'est un accord de cette nature que le Spiegel, dans un éditorial, conseille à la chancelière allemande d'accepter, au nom de la solidarité européenne et afin d'éviter que la Grèce se tourne vers la Russie ou la Chine pour son financement.

"Les Allemands ont été pardonnés pour tant de choses dans leur propre histoire qu'ils devraient aussi être capables de pardonner aux autres. Malgré les erreurs commises par les Grecs, la solidarité reste la meilleure solution. Cela ne signifie pas que le gouvernement Tsipras peut ignorer les traités de la Grèce avec l'UE. [...] Cependant, reports et réductions de taux d'intérêt sont possibles." Dirk Kurbjuweit, journaliste