3 février 2015

Ça alors

​Des taxis sans chauffeur

Uber, le service de location de voitures avec chauffeur, se voit souvent critiqué en raison de ses pratiques sociales. Google a peut-être une solution : utiliser les fameuses voitures sans chauffeur, pilotées par des logiciels, sur lesquelles il travaille. Il envisage de lancer un service concurrent de Uber, projet révélé par l'agence Bloomberg. Problème : Google est actionnaire de Uber et va se retrouver en conflit d'intérêt. Une course est en effet engagée entre les deux entreprises : Google estime que ses voitures sans chauffeur seront prêtes dans deux à cinq ans et envisage des développements dans le covoiturage. Uber prévoit de créer lui aussi un centre de recherche pour développer cette technologie. Son PDG avait justifié cette piste de manière très crue lors d'une conférence en 2014.