9 février 2015

Tout s’explique

Les coulisses de "SwissLeaks"

Qui sont les évadés fiscaux dont le Monde a divulgué les noms ?

Le Monde a révélé hier soir comment 100 000 personnes, dont 3 000 ressortissants français, ont dissimulé 180 milliards d'euros entre 2006 et 2007 dans des paradis fiscaux avec la complicité de la banque HSBC. Le journal a choisi de révéler les noms de ceux "dont la fraude apparaissait la plus importante mais aussi ceux dont la fonction ou la notoriété pouvait appeler à un devoir d'exemplarité". Parmi eux, Gad Elmaleh, Jacques Dessange (qui ont depuis régularisé leur situation), le footballeur Christophe Dugarry ou l'acteur John Malkovich. Le roi du Maroc Mohammed VI aurait quant à lui dissimulé jusqu'à 7,9 millions d'euros d'avoirs, alors que détenir un compte bancaire à l'étranger est illégal au Maroc.

Quelle a été la méthode employée par le journal ?

Le quotidien s'est vu remettre début 2014, par une source dont l'identité n'est pas révélée, une clé USB contenant les informations sur les comptes ouverts en Suisse à HSBC. "Afin d'en assurer le traitement le plus exhaustif et le plus rigoureux possible", le Monde a mis ces informations à disposition du Consortium international des journalistes d'investigation qui les a partagées avec une cinquantaine médias internationaux via un système de communication crypté. Les données ont été analysées par 154 journalistes qui ont su faire preuve de discrétion jusqu'à hier.

D'où proviennent les listings ?

Les révélations de SwissLeaks sont basées sur les archives dérobées par Hervé Falciani, expert informatique franco-italien et ex-employé de la filiale HSBC Private Bank à Genève. Il les a transmises au fisc français fin 2008, qui a décrypté et trié pendant plusieurs mois ces 65 gigaoctets de données (une tâche surnommée l'"opération chocolat"), avant d'en extraire 36 000 fiches Excel classées par pays et par clients. Elle a ensuite partagé ces listings avec des administrations fiscales à l'étranger. C'est à ces fichiers que les journalistes ont eu accès.