9 février 2015

Ça alors

Comment fabriquer de faux aveux

Deux chercheurs ont montré comment il était possible de fabriquer de "faux souvenirs" d'actes délictueux, raconte le blog Passeur de sciences. Les participants à leur étude se sont vu présenter des méfaits inventés dont ils seraient à l'origine. Au cours de plusieurs entretiens, les deux tiers se sont progressivement appropriés ces fausses histoires. Ces résultats contribuent à expliquer comment des suspects finissent par avouer des délits ou des crimes qu'ils n'ont pas commis. Aux États-Unis, l'ONG Innocence Project mène des expertises ADN pour innocenter des personnes condamnées à tort. Dans 30 % des cas, elles avaient plaidé coupable.