10 février 2015

Tout s'explique

Bientôt du Wi-Fi gratuit dans le TGV

Comment fonctionne le Wi-Fi dans le train ?

La SNCF a annoncé aujourd'hui qu'elle proposera une connexion Wi-Fi gratuite dans ses trains à partir de 2016. Chaque utilisateur de smartphone, tablette ou ordinateur portable pourra accéder à Internet même lorsque les trains circuleront à grande vitesse. Le déplacement rapide et les tunnels compliquent les liaisons, aujourd'hui assurées via satellite. Pour pallier ces deux problèmes, mais aussi les fortes vibrations, les températures variables et la présence de lignes à haute tension, des antennes performantes seront installées sur les trains. La ligne TGV Paris-Strasbourg les expérimente depuis fin 2007.

Les billets seront-ils plus chers ?

Le patron de la SNCF Guillaume Pépy a prévu d'investir 150 millions d'euros au cours des trois prochaines années. Selon l'entreprise, il faut compter environ 350 000 euros pour équiper une rame complète de TGV. Axelle Lemaire, la secrétaire d'État au Numérique, a précisé en janvier que ce coût devrait être supporté par la récente augmentation des tarifs de 2,6 %.

Comment sont équipés les trains étrangers ?

Le Thalys, habitué à une clientèle d'affaires, a installé le Wi-Fi à bord de ses voitures dès 2008. Offrant un débit de qualité à 300 km/h, ce service est gratuit en première classe mais coûte 6,50 euros de l'heure en seconde. Voici la situation dans d'autres pays européens :

  • L'Allemagne propose une solution à 5 euros de l'heure sur ses lignes à grande vitesse desservant les grandes villes de l'Ouest.
  • Quelques compagnies britanniques privées réservent la gratuité du service à la première classe (5 euros de l'heure pour les autres).
  • L'opérateur national suédois SJ offre une connexion gratuite à ses passagers mais aucun train ne dépasse les 200 km/h.
  • Les TGV italiens commencent à s'y mettre, avec une connexion gratuite, mais seul 12% de son parc est équipé.