16 février 2015

Tout s’explique

L'État islamique signe sa présence en Libye

Pourquoi l'aviation égyptienne a bombardé une ville libyenne ?

Dimanche, un groupe se réclamant de l'État islamique (EI) a diffusé une vidéo montrant la décapitation de 21 chrétiens égyptiens. Ce matin, l'armée égyptienne a annoncé en réaction le bombardement par son aviation des positions de ce groupe en Libye. L'opération visait des camps, des sites d'entraînement et des arsenaux situés à proximité de la frontière. Le ministère des Affaires étrangères égyptien a précisé que la ville de Derna, à l'est du pays, était aussi concernée par l'attaque. Le ministre de la Défense français, qui a signé aujourd'hui au Caire la vente de 24 avions Rafale, a mis l'accent sur les « risques » et les « menaces » entourant l'Égypte, évoquant la nécessaire sécurité du canal de Suez.

Quelle est l'implantation de l'État islamique en Libye ?

Un groupe se présentant sous le nom de la « province de l'État islamique en Cyrénaïque » contrôle la ville de Derna. Les milices liées à l'EI progressent en Libye en profitant du morcellement du pays, écartelé entre plusieurs coalitions armées. Début décembre, un général américain avait alerté sur la création de camps d'entraînement. L'EI a « commencé ses initiatives dans l'Est en introduisant des gens » de Syrie et d'Irak, avait-il précisé.

Pourquoi l'Italie a-t-elle exprimé des craintes ?

Dans la vidéo diffusée par l'EI, l'un des bourreaux a averti en anglais : « Aujourd'hui, nous sommes au sud de Rome. » Les deux territoires ne sont qu'à 350 km de distance. La ministre de la Défense italienne Roberta Pinotti a affirmé hier que le pays était prêt à diriger une coalition internationale armée. Une déclaration tempérée aujourd'hui par le chef du gouvernement Matteo Renzi : « Sur la Libye, il faut de la sagesse, de la prudence et un certain sens de la situation. […] Il n'y a pas une invasion de l'EI en Libye, mais certaines milices combattant en Libye ont commencé à faire référence à l'EI. » Rome craint par ailleurs un afflux massif de réfugiés.