23 février 2015

Ça alors

​Le patron de HSBC détenait des millions en Suisse

Le 15 février, le directeur général du groupe HSBC, Stuart Gulliver, publiait dans la presse britannique une lettre d'excuse pour l'affaire SwissLeaks, le système d'évasion fiscale mis en place par la filiale suisse de la banque et dévoilé par plusieurs journaux. Hier, le Guardian révélait qu'il était lui-même client de cette filiale et qu'en 2007, il détenait 6,7 millions d'euros sur son compte suisse par l'intermédiaire d'une société panaméenne. Stuart Gulliver a expliqué ce matin que ce dispositif lui permettait de protéger la confidentialité de ses bonus vis-à-vis de ses collègues hongkongais et suisses. Son compte était déclaré aux autorités fiscales britanniques, a précisé un porte-parole de HSBC. Rien d'illégal dans les révélations du Guardian, mais un sérieux problème d'image pour celui qui va maintenant devoir convaincre de sa volonté de réformer la banque.