24 février 2015

C’est leur avis

Priorité à la formation

Les économistes attribuent souvent les difficultés économiques de la France au niveau de la dépense publique, à la fiscalité ou à la rigidité du marché du travail. Pour le chef économiste de la banque Natixis, Patrick Artus, le principal problème est le manque de qualification de la population active. Le plus urgent est donc selon lui de réformer la formation.

« Quand on analyse les problèmes structurels de la France et de l'Italie, on se concentre généralement sur les problèmes de compétitivité-coût, de niveau de gamme, de profitabilité des entreprises et de rentabilité du capital, de désindustrialisation… Nous pensons que le problème central, initial, de ces deux pays est probablement la faiblesse des compétences de la population active […]. La réforme la plus importante dans ces pays serait donc celle du système de formation, qui devrait passer avant toutes les autres (fiscalité, contrats de travail, concurrence, réforme de l'État…). » Patrick Artus, économiste