25 février 2015

C'est leur avis

​L'Europe en panne de récit

Dans un article sur le site de la Fondation Robert Schuman, un centre d'études sur l'Europe, le chercheur Olivier Rozenberg estime que les partis de gouvernement français ne parviennent pas à construire un « récit européen » mobilisateur, comme a pu l'être celui de la paix sur le continent ou de la préservation de la puissance nationale. Au contraire, ils ajoutent un « euroscepticisme diffus » au credo antieuropéen du Front national.

« D'une Europe puissance à même de restaurer le prestige hexagonal perdu, on passa insensiblement à une Europe sanction justifiant la mise en œuvre de réformes domestiques douloureuses. […] Les présidents français sont périodiquement amenés à discourir de l'Europe mais ces déclarations, qui donnent parfois le sentiment d'être formulées à contrecœur […], sont souvent consensuelles, pour ne pas dire plates, et rarement engageantes, pour ne pas dire vaines. » Olivier Rozenberg, chercheur et professeur