27 février 2015

C’est leur avis

​En défense des serveurs de café français

Réputés désagréables et condescendants, les serveurs de café, notamment parisiens, continuent de terrifier bon nombre de touristes étrangers et même d'expatriés installés en France. Cristina Nehring, une chroniqueuse indépendante, prend leur défense dans le Wall Street Journal et raconte comment elle a appris à les apprécier.

« J'étais intimidée par les serveurs français. Ils me paraissaient lisses, de mauvaise humeur. Ils semblaient aboyer sur les gens pour des raisons que je ne pouvais comprendre, en tant qu'expat américaine. Un peu comme avoir une voiture de police à côté de soi sur une autoroute, un serveur français préparant ma table me rendait nerveuse. Je me disais qu'à leurs yeux, je ferais toujours quelque chose de mal. Avec le temps, cependant, j'en suis venue à reconnaître et à apprécier leur envie de plaire bizarrement exprimée, leur expertise, leur agilité. » Cristina Nehring, chroniqueuse américaine