27 février 2015

Ça alors

​L'infidélité devient légale en Corée

La Corée du Sud a aboli hier une loi de 1953 qui faisait de l'adultère un délit passible de prison. Au cours des six dernières années, près de 5 500 personnes ont été poursuivies et 22 ont terminé derrière les barreaux. La Cour constitutionnelle a justifié sa décision par un changement de « la perception des droits individuels ». À l'origine, la loi était destinée à promouvoir un ordre social fondé sur la famille et à protéger les droits des femmes qui, le plus souvent, ne travaillaient pas et se trouvaient rejetées socialement en cas de divorce. Mais le nombre de femmes accusées d'adultère augmentait et la loi avait comme conséquence de les stigmatiser. À l'annonce de ce changement, l'action du plus gros fabricant coréen de préservatifs a bondi de 15 %.