3 mars 2015

Ça alors

​Des « ânes volants » en Afrique

Aux États-Unis, Amazon prévoit de les utiliser pour ses livraisons. En Afrique, les drones pourraient, en transportant les marchandises, permettre de sauter une étape, celle du développement coûteux des infrastructures routières et ferroviaires, comme le téléphone mobile a rendu inutile le développement du téléphone fixe. Or, la croissance économique du continent va nécessiter des moyens de transport accrus. Un fermier kenyan les appelle les « ânes volants ». La BBC a enquêté sur un projet né en Suisse, dont les tests, d'abord à vocation humanitaire, puis commerciale, commenceront l'an prochain sur des distances de 80 km. Tout reste à faire au niveau réglementaire. Le gouvernement du Nigeria a commencé à se pencher sur la question.