6 mars 2015

C'est leur avis

​Le papier, idéal pour le récit

Saluons l'arrivée aujourd'hui de Society, un « magazine de société » bimensuel (son équipe préfère dire « quinzomadaire »). Fondé par l'équipe de So Foot, il compte déjà 3 500 abonnés, venus via les autres titres du groupe et une campagne de financement participatif. Le tirage de ce premier numéro est de 189 000 exemplaires, nous indique Vincent Ruellan, le responsable abonnement. On peut y lire une enquête sur l'appli de rencontre Tinder, un reportage à bord d'une « croisière heavy metal », l'inévitable interview d'un homme politique (François Fillon) et un édito en défense du papier.

« “Un magazine papier, en 2015, c'est complètement fou, non ?" Depuis six mois que nous avons annoncé le lancement de Society, combien de fois nous a-t-on posé cette question ? Des centaines. […] On vous le dit tout net : non, le papier n'est pas mort. Il est peut-être même plus vivant que jamais ; dépassé dans la course à l'info, il est devenu le support idéal du récit. Quoi de plus naturel, donc, que le papier pour raconter l'époque dans laquelle on vit ? » Éditorial du premier numéro de Society