11 mars 2015

C’est leur avis

On ne plagie pas une ambiance

Une victoire pour la famille de Marvin Gaye, mais une défaite pour la musique. C'est le constat du journaliste de Quartz Adam Pasick après un jugement rendu hier à Los Angeles. Robin Thicke et Pharrell Williams ont été reconnus coupables d'avoir plagié le « prince de la soul » pour leur tube « Blurred Lines » et devront verser 7,4 millions de dollars à ses héritiers.

« “Blurred Lines" ne reprend directement aucune parole ou mélodie de “Got to Give It Up", mais lorsque vous écoutez les deux chansons, il est clair qu'elles semblent similaires. […] Que va-t-il arriver si l'impression ou l'atmosphère d'une chanson peut être protégée par le droit d'auteur et si les compositeurs peuvent poursuivre les musiciens pour évoquer une même ambiance ? […] Le plus grave arrivera quand un inconnu génial voudra créer une chanson évoquant une époque particulière et sera jeté dans l'oubli parce qu'elle ressemblera à une chanson existante. » Adam Pasick