12 mars 2015

C’est leur avis

​L'hypocrisie de « l'égalitarisme » universitaire

L'écrivain et chroniqueur Gaspard Koenig dénonce dans les Échos l'hypocrisie grandissante d'un système universitaire qui se veut égalitaire, mais dont l'inégalité se creuse avec les établissements élitistes et où la sélection gagne du terrain insidieusement.

« S'est développé un système à deux vitesses particulièrement odieux. D'un côté, des études hypercompétitives, hypersélectives, où l'élitisme républicain fonctionne à plein régime : classes préparatoires et grandes écoles, instituts d'études politiques (IEP), “business schools" et écoles d'ingénieurs, sections de techniciens supérieurs (STS) et instituts universitaires de technologie (IUT), “grands établissements" au statut particulier (tels que Dauphine). De l'autre, des facs légalement tenues de répondre aux désirs de tous les bacheliers de France, au mépris des capacités d'accueil comme des débouchés. […] La sélection redonnerait une valeur aux diplômes, une dignité aux étudiants et une motivation aux professeurs. » Gaspard Koenig