18 mars 2015

Tout s'explique

Netanyahou vainqueur en Israël

Comment s'explique cette victoire ?

Le Likoud (parti de droite) de Benjamin Netanyahou a remporté les élections législatives israéliennes organisées hier, devant l'Union sioniste du travailliste Isaac Herzog, pourtant en tête des derniers sondages. Le Premier ministre sortant a centré sa campagne sur le thème de la sécurité du pays. Il avait prononcé le 3 mars un discours polémique devant le Congrès américain sur les dangers du nucléaire iranien. La veille du vote, il a enterré l'idée d'un État palestinien s'il conservait son poste. Il lui reste à former une coalition gouvernementale pour accomplir un troisième mandat consécutif. Un quatrième en comptant celui de 1996-1999.

Quelle coalition gouvernementale est envisageable ?

Avec ses 30 sièges, sur les 120 que compte la Knesset, le Likoud doit composer avec les partis orthodoxes et nationalistes pour obtenir une majorité. Il aura également besoin de l'appui de la nouvelle formation centriste Koulanou, dirigée par Moshe Kahlon [€] . Cet ancien ministre avait démissionné du gouvernement en 2012. Dans sa campagne, il a mis l'accent sur les questions du logement et du pouvoir d'achat. Benjamin Netanyahou lui a proposé d'être son ministre des Finances. Moshe Kahlon a prévenu qu'il ne participerait qu'à un gouvernement « aux orientations sociales ». Il ne se prononcera pas avant la publication des résultats officiels le 25 mars.

Qui est le Parti arabe unifié ?

Pour la première fois, les Arabes israéliens (20 % de la population) étaient représentés par une liste unique regroupant également le parti communiste judéo-arabe Hadash. Ce mouvement devient la troisième force politique du pays avec 14 sièges à la Knesset. Il lutte pour l'égalité entre les citoyens juifs et arabes en Israël et la création d'un État palestinien.