18 mars 2015

Ça alors

​Les librairies résistent à Amazon

On pensait les librairies en sursis face à la toute-puissance d'Amazon. Plusieurs ont fermé à Paris (La Hune, Presses universitaires de France, Del Duca). Mais, en province, la plupart se portent bien, à l'image de Mollat (Bordeaux) ou du Furet du Nord (Lille). En 2014, la France comptait 3 000 enseignes indépendantes, un chiffre stable au fil des années, selon le Syndicat de la librairie française. Le journal les Échos explique ce succès non seulement par le maintien de la loi sur le prix unique du livre, mais par une évolution du métier. Le libraire « romantique » est devenu un gestionnaire avisé, animé par le sens du commerce et de l'innovation, organisant des rencontres, éditant une newsletter, proposant le retrait en boutique de livres commandés en ligne. La nouvelle clientèle, à laquelle il s'adapte, n'est plus seulement composée de « gros lecteurs » prévisibles, mais d'acheteurs aux goûts hétéroclites.