20 mars 2015

Ça alors

Les papillons victimes du changement climatique

Le changement climatique a des effets inattendus sur les papillons de jardin. En Grande-Bretagne, France et Belgique, deux générations se succèdent généralement chaque année. Une étude récente révèle qu'une hausse des températures de 1,2 ˚C à la fin de l'été pousse les chenilles à faire l'erreur de sauter le stade de la chrysalide pourtant nécessaire aux papillons pour passer l'hiver. Les papillons adultes sont rattrapés par les températures hivernales et meurent avant d'avoir pu se reproduire, ce qui entraîne la perte d'une génération. Ce piège écologique dû aux radoucissements anormaux est une menace pour de nombreux insectes et explique la disparition dans le nord-ouest de l'Europe de la mégère, papillon autrefois commun dans nos jardins.