30 mars 2015

C’est leur avis

« Une porte de cockpit qui ne s’ouvrira jamais »

Un pilote néerlandais, Jan Cocheret, s’inquiétait voici deux mois, dans un article prémonitoire, de la possibilité pour un pilote de « prendre le pouvoir dans le cockpit » en profitant de l’absence momentanée de son collègue. Sa critique du système de sécurité introduit après le 11-Septembre apparaît aujourd’hui comme une préfiguration de la catastrophe de l’A320.

« Grâce au système ultra-sécurisé de fermeture de porte, il n’est plus si difficile pour un pilote de prendre le pouvoir dans le cockpit et de laisser son collègue dehors. Il suffit d’attendre qu’il ou elle aille aux toilettes et il ne pourra plus jamais ouvrir la porte. […] Parfois, je me demande sérieusement qui est assis à côté de moi dans le cockpit. […] Et s’il se passait quelque chose de terrible dans sa vie, qu’il ne peut plus supporter ? J’espère ne jamais avoir à découvrir, en rentrant des toilettes, que je fais face à une porte de cockpit qui ne s’ouvrira jamais. » Jan Cocheret