1er avril 2015

Ça alors

​Première taxe anti-malbouffe aux États-Unis

Les Indiens navajos doivent payer, à compter d’aujourd’hui, une taxe de 2 % sur les pâtisseries, chips, aliments frits et sodas. Cette mesure, votée par l’assemblée de la Nation navajo pour lutter contre l’obésité, s’applique aux ventes réalisées sur ce territoire semi-autonome à cheval sur l’Utah, le Nouveau-Mexique et l’Arizona. Elle compense la suppression d’une taxe de 5 % sur les ventes de fruits et légumes, décidée en 2014 en raison de l’état de santé de la population. Sur 300 000 Navajos, 100 000 sont diabétiques ou pré-diabétiques, selon le département de la Santé. 38 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. La nouvelle taxe doit rapporter un million de dollars par an, permettant de financer des potagers, serres, espaces de stockage, marchés de producteurs et cours de cuisine, dans un territoire où les magasins d’alimentation sont rares.