2 avril 2015

Ça alors

​Critiquer le roi thaïlandais sur Facebook mène en prison

La loi de lèse-majesté en Thaïlande est l’une des plus sévères au monde. Selon l’article 112 du Code pénal thaïlandais, toute personne offensant le roi, la reine, son héritier ou le régent est passible d’une peine allant jusqu’à 15 ans d’emprisonnement. Mardi, un homme a été condamné par un juge militaire à 25 ans de prison pour avoir posté sur Facebook cinq messages jugés diffamatoires à l’encontre du roi (soit cinq ans de prison par message). « Le prévenu a insulté la bien-aimée et vénérée monarchie thaïlandaise », a déclaré le juge. Selon Amnesty International, c’est le signe que « les autorités thaïlandaises resserrent l’étau sur quiconque exprime des opinions à contre-courant ». Le 22 mai, après plusieurs mois de manifestations, l’armée avait pris le pouvoir et interdit les rassemblements.