13 avril 2015

Ça alors

Des smartphones pour détecter les séismes

Plusieurs téléphones portables captant au même moment, grâce à leur fonction GPS, un fort déplacement du sol suffisent à détecter un séisme. Les mêmes téléphones peuvent également alerter les populations alentour avant qu’elles ne soient touchées, une onde électromagnétique voyageant plus vite qu’une onde sismique. Plusieurs chercheurs américains ont effectué une simulation en prenant l’hypothèse d’un tremblement de terre de forte magnitude dans la baie de San Francisco. Ils ont montré que San Francisco et San José, les grandes villes de la région, pourraient être prévenues en moins de cinq secondes. Ce procédé, explique le blog Passeur de sciences, peut pallier l’absence de réseau de surveillance sismique dans certaines zones sensibles. C’est en effet le cas, souvent pour des raisons de coût, dans la cordillère des Andes, dans le Caucase, en Iran, en Indonésie, dans l’Himalaya ou en Nouvelle-Zélande.