14 avril 2015

Tout s’explique

La nouvelle politique anti-tabac

Quelles dispositions pour freiner la consommation ?

Le projet de loi santé a été voté aujourd’hui en première lecture à l’Assemblée nationale. Dans ce vaste texte, qui prévoit également l’instauration du tiers payant généralisé chez les médecins, figurent plusieurs dispositions renforçant la lutte contre le tabagisme. Dès sa promulgation, il sera défendu de fumer dans un véhicule en présence d’un mineur. Les publicités pour les produits liés au tabac seront exclues des présentoirs des buralistes. Les produits aromatisés, comme les cigarettes mentholées, disparaîtront de la vente en mai 2020. Même sort pour celles disposant d’une petite capsule mentholée.

Comment la cigarette électronique va-t-elle être encadrée ?

La France se dote de son premier cadre légal sur la cigarette électronique. La loi interdira le « vapotage » dans les établissements scolaires, trains, bus, avions et les « lieux de travail fermés et couverts à usage collectif ». Les publicités seront limitées dans un premier temps, avant d’être complètement interdites en mai 2016. Selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, un organisme dépendant du ministère de la Santé, la France compte 1,5 million de vapoteurs quotidiens. C’est encore peu en comparaison des 16 millions de fumeurs « traditionnels » réguliers recensés par Tabac info service, également sous tutelle du ministère de la Santé.

Le paquet neutre est-il déjà appliqué dans d’autres pays ?

Les députés ont adopté l’introduction du paquet de cigarettes neutre en mai 2016. Cette disposition, combattue par l’industrie et les buralistes, obligera les fabricants à proposer des paquets identiques (forme, taille, typographie). Les logos n’apparaîtront plus, seul le nom de la marque sera inscrit en petit. L’Australie a été le premier pays à l’imposer en 2012. La France et le Royaume-Uni seront les premiers en Europe, en mai 2016, avant l’Irlande en 2017. Selon Karine Gallopel-Morvan, professeur à l’École des hautes études en santé publique, la neutralité a pour principal objet d’annihiler la fonction marketing des paquets.