15 avril 2015

C'est leur avis

Paris, Ville brouillard

Paris a connu en mars plusieurs pics de pollution de l’air aux particules fines. À l’approche du sommet des Nations unies sur le climat, en décembre, les éditorialistes du New York Times doutent de la crédibilité d’une ville aussi polluée pour être le porte-drapeau de la lutte contre le changement climatique.

« Les pics de pollution récents ont transformé Paris, la Ville lumière, en Ville brouillard, enveloppant la tour Eiffel d’un nuage sombre. […] Outre la menace pour la santé des Parisiens – on estime que 40 000 Français meurent chaque année prématurément à cause des particules fines –, cet air pollué a de quoi embarrasser la ville qui va accueillir l’important sommet sur le climat des Nations unies en décembre. […] Lors des récents pics de pollution, Paris a rendu les transports publics gratuits, abaissé les limites de vitesse et imposé un jour de circulation alternée. Ces mesures d’urgence ont un peu aidé, mais sont sans effet pour résoudre le fond du problème. » Éditorial du New York Times