16 avril 2015

C’est leur avis

Pas le moment de s’en prendre à la BCE

Une militante anti-austérité (ex-Femen) a perturbé hier une conférence de presse de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE). Anne-Laure Delattre, économiste au CNRS, estime que cette opération a eu le mérite d’attirer l’attention sur l’action de la banque centrale, mais qu’elle témoigne d’une incompréhension de son rôle actuel.

« L’intervention [...] vise à dénoncer le rôle de la BCE dans les mesures d’austérité imposées à la Grèce et aux autres pays du Sud. Malheureusement, c’est un énorme contresens sur le rôle que joue la BCE actuellement, seule en mode “politique de relance” dans la zone euro. […] La BCE fait de la relance à grande échelle depuis janvier 2015 et on dirait même que ça commence à se ressentir dans l’activité. » Anne-Laure Delattre