16 avril 2015

Ça alors

Des e-mails dans le patrimoine littéraire

La correspondance des écrivains fait partie du patrimoine littéraire, qu’elle soit lue par le grand public ou étudiée par des chercheurs. Chaque année, la Bibliothèque nationale de France (BNF) reçoit des dons d’archives épistolaires des éditeurs, des auteurs ou de leurs ayants droit. Quand l’écrivain Pierre Guyotat s’est aperçu qu’il n’écrivait presque plus de courrier papier, il a proposé de mettre à disposition de la BNF ses e-mails et SMS. Il reçoit tous les deux mois la visite d’un archiviste qui télécharge ses missives numériques. À l’université de Los Angeles, un ordinateur réplique celui de l’essayiste Susan Sontag, donnant aux chercheurs accès à ses dossiers, ses brouillons et ses e-mails.