17 avril 2015

Ça alors

Faut-il un pilote dans l’avion ?

Après l’accident de l’A320 de Germanwings, plusieurs pistes sont avancées pour pallier les défaillances humaines. Mercredi, le chef du service allemand de contrôle aérien s’est dit favorable au maniement des avions, en cas d’urgence, par du personnel à terre. En cas d’incapacité du pilote, les opérateurs au sol pourraient prendre les commandes et assurer l’atterrissage de l’appareil. La Nasa travaille sur un avion à un seul pilote secondé par des opérateurs. L’idée d’un pilotage 100 % automatique divise les experts. Cependant, c’est déjà largement le cas. Une étude de Mary Cummings, chercheuse et ex-pilote de chasse, évalue à sept minutes le temps de pilotage manuel d’un Boeing 777 sur un vol commercial type et moitié moins pour un Airbus.