23 avril 2015

C'est leur avis

​Le langage du FN change, pas les idées

Cécile Alduy, professeur de littérature française à l’université de Stanford aux États-Unis, a analysé 500 textes et discours de Jean-Marie et Marine Le Pen sur 25 ans. Sa conclusion : si l’essentiel des idées demeure, les mots changent avec Marine Le Pen et épousent des valeurs démocratiques que le FN tend à s’approprier.

« Marine Le Pen rebaptise les slogans au passé encombrant (“préférence nationale”) au profit de reformulations plus énergiques (“priorité nationale”) et prend l’anonyme “mondialisme” comme bouc émissaire plutôt que les “immigrés”. […] Le camp démocratique s’offusque qu’elle accapare la “République” ; la gauche, qu’elle lui emprunte jusqu’à une vulgate pseudo-marxiste. Pourquoi ne pas se féliciter au contraire de voir que ces valeurs, même dévoyées, sont encore porteuses ? […] Au camp démocrate de se saisir des mots “égalité”, “laïcité”, “démocratie” et de leur donner un sens tangible. » Cécile Alduy