23 avril 2015

Ça alors

​À Guantanamo, Obama accélère les départs

À l’approche de la fin de son mandat, le président américain Barack Obama doit faire vite pour remplir une promesse de sa première campagne : la fermeture du camp de détention militaire de Guantanamo. Ouvert en 2002 sur une base de Cuba par son prédécesseur George W. Bush pour y détenir les suspects de terrorisme, le camp compte aujourd’hui 122 détenus, moitié moins qu’en 2009. La libération de dix détenus est prévue en juin et le Pentagone espère un total de 57 avant la fin de l’année. Même si aucune charge n’a été trouvée contre la plupart d’entre eux, le Congrès américain craint que leur libération représente un danger et freine depuis plusieurs années les sorties du camp, leur interdisant même de toucher le sol américain. Pour tenir son objectif, l’administration Obama doit trouver des pays prêts à accueillir les ex-détenus. Le problème se pose notamment pour 48 Yéménites éligibles à une libération, mais dont le pays est aujourd’hui en guerre.