24 avril 2015

Ça alors

​Le débat sur les drones militaires relancé

La mort d’un Américain et d’un Italien détenus par Al-Qaïda, tués par erreur au Pakistan par un drone américain lors d’une opération anti-terrorisme, a relancé le débat sur l’utilisation de ces avions sans pilote. Barack Obama a annoncé qu’il tirerait les leçons de la tragédie et n’exclut pas des changements. Les règles, révisées il y a deux ans par le président américain, nécessitent « une quasi-certitude » que des terroristes sont présents et que des civils ne seront pas mis en danger, a rappelé la Maison-Blanche. Le Pakistan a demandé l’arrêt des frappes fin 2013, mais des mémos diplomatiques publiés par le Washington Post attestent le soutien tacite de son armée. Des drones sont aussi utilisés par l’armée américaine, en Irak, en Syrie, au Yémen et en Somalie. Il n’existe pas de bilan officiel des victimes, les opérations sont soumises au secret-défense.