27 avril 2015

C'est leur avis

Pas de recours à la force contre les passeurs

Dans un entretien publié hier par le quotidien italien La Stampa, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a rejeté l’idée d’un recours à la force comme solution à la tragédie des migrants en Méditerranée. Les chefs d’État de l’Union européenne, réunis jeudi, avaient projeté des actions armées contre les passeurs en Libye.

« Il n’y a pas de solution militaire à la tragédie qui est en train de se produire en Méditerranée. Une approche globale est cruciale, prenant en compte les racines du problème, la sécurité et les droits humains des migrants et des réfugiés, ainsi que le fait d'avoir des canaux légaux et réguliers d’immigration. Les Nations unies sont prêtes à collaborer avec leurs partenaires européens à cette fin. » Ban Ki-moon