28 avril 2015

C'est leur avis

L’art rupestre déconsidéré

Une réplique de la grotte Chauvet en Ardèche a été ouverte au public samedi, suivant l’exemple de celle de Lascaux, fermée en 1963. Cette copie vise à éviter une détérioration des peintures dans la grotte originale, qui restera accessible aux scientifiques. Jonathan Jones, critique d’art au Guardian, s’insurge qu’on présente aux visiteurs des copies de ces œuvres.

« Aucun amateur d’art ne veut voir une réplique de Rembrandt, un faux Lucian Freud ou un simulacre de Seurat. […] Ces copies suggèrent que les peintures rupestres sont si simples et basiques qu’un pastiche suffit. […] Cela me surprend qu’en France, pays dépositaire de tant de chefs-d’œuvre, elles puissent être considérées comme le travail d’“hommes des cavernes” maladroits et ignorants, et remplacées par des imitations. Il est préférable de regarder des photos ou des films de Chauvet que de se laisser prendre par un faux. » Jonathan Jones