28 avril 2015

Ça alors

Internet via la stratosphère

Google et Facebook, non contents de servir ceux qui ont un accès Internet, songent désormais à couvrir les zones les plus reculées de la planète. Le géant de la recherche en ligne teste des ballons stratosphériques dans le cadre du « Project Loon ». Ils fonctionnent en autonomie grâce à l’énergie solaire et peuvent connecter une zone de 40 km de diamètre. Google a assuré la semaine dernière être capable de les produire en quantité industrielle. Des essais sont en cours avec les opérateurs Vodafone en Nouvelle-Zélande, Telstra en Australie et Telefonica en Amérique latine. Pour Facebook, la solution passe par un drone solaire baptisé « Aquila ». Son patron, Mark Zuckerberg, a présenté fin mars un prototype. Cet appareil a pour but de rester au-dessus d’une même zone durant plusieurs mois d’affilée. En 2014, 4,4 milliards de personnes ne disposaient pas de connexion Internet, selon le cabinet McKinsey.