29 avril 2015

Ça alors

Interdite de collège à cause d’une jupe

Au collège Léo Lagrange de Charleville-Mézières, Sarah, 15 ans, a pris l’habitude d’enlever son voile avant de passer les grilles de l’établissement. Elle a pourtant été renvoyée chez elle les 16 et 24 avril. En cause, la longue jupe noire qu’elle portait, considérée comme un « signe ostentatoire d’appartenance religieuse » par la principale. Une circulaire de 2004 précise que la loi sur le port de signes religieux ostensibles n’interdit pas les vêtements « portés communément par des élèves en dehors de toute signification religieuse ». L’Académie de Reims a invoqué une action « revendicatrice » et « concertée » avec d’autres élèves. Le Collectif contre l’islamophobie en France, une association qui recense les actes jugés discriminatoires envers les musulmans, affirme avoir été saisi en 2014 de 130 cas similaires que leurs protagonistes n'ont pas médiatisés.