4 mai 2015

C’est leur avis

Évaluer les réparations allemandes pour la guerre

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras demande à Berlin de payer pour les réparations de la Seconde Guerre mondiale et de rembourser un emprunt forcé contracté par la Wehrmacht. Il se heurte à un refus ferme des autorités allemandes, celles-ci jugeant que le dossier est clos politiquement et juridiquement. À contre-courant, les déclarations du président allemand Joachim Gauck, samedi, relancent le débat, même si ses fonctions sont essentiellement honorifiques.

« Nous sommes les descendants de ceux qui pendant la Seconde Guerre mondiale ont laissé un sillage de destruction derrière eux, entre autres en Grèce, ce que, à notre grande honte, nous n’avons pas su pendant longtemps. Il est juste qu’un pays aussi conscient de son histoire que le nôtre évalue quelles possibilités de réparation il peut y avoir. » Joachim Gauck