7 mai 2015

Ça alors

Quand la science fait appel au crowdfunding

Des scientifiques travaillant pour une fondation britannique mènent actuellement des recherches sur le cerveau humain en observant des volontaires soumis au LSD, une drogue hallucinogène. Ce programme n’est pas financé par des subventions publiques. La fondation est parvenue à lever 72 000 euros sur une plateforme de crowdfunding dédiée à la science, en faisant appel à 1 628 internautes séduits par le projet. Des sites comme PetriDish, Experience et Walacea permettent à des chercheurs de trouver des mécènes parmi le grand public. Le financement participatif évite d’avoir à constituer un dossier fastidieux pour obtenir une subvention. Il sert avant tout à des petits projets de recherche appliquée n’ayant besoin que de quelques milliers d’euros. Le site Wired alerte sur les dérives possibles : moins encadrées, les études peuvent se révéler dangereuses pour les participants et n’exigent pas de comptabilité transparente.