11 mai 2015

Ça alors

Les sondages britanniques ont perdu

Pendant toute la campagne des élections britanniques, le Parti travailliste a fait jeu égal avec les conservateurs dans les intentions de vote. Or, le scrutin de jeudi s’est soldé par une large victoire des conservateurs avec 37 % des voix, contre 30 % pour le « Labour ». Le Conseil britannique des instituts de sondage, un groupement professionnel, a annoncé l’ouverture d’une enquête confiée à des statisticiens indépendants. Nate Silver, un journaliste américain spécialiste des données, fondateur du site d’information FiveThirtyEight, met en cause la méthodologie. Les électeurs sont de moins en moins joignables au téléphone. Les sondages en ligne se sont développés, mais ne reposent pas sur des échantillons représentatifs. Rob Ford, professeur de sciences politiques à l’université de Manchester, ajoute une sous-évaluation du vote conservateur, comme en 1992, en raison des « shy Tories », ces électeurs de droite trop « timides » pour exprimer leur choix quand on les interroge.