13 mai 2015

Ça alors

​Weibo, porte d’entrée du marché chinois

La plateforme chinoise Weibo, que l’on peut décrire comme un système hybride entre Facebook et Twitter, comptait 176 millions d’utilisateurs actifs à la fin 2014. Elle jouit d’une censure moins importante que les médias traditionnels chinois, les autorités n’étant pas en mesure de contrôler les contenus en temps réel. Weibo attire les sociétés étrangères et les personnalités publiques qui désirent toucher le public chinois. En visite à Pékin, le patron d’Apple Tim Cook en a profité lundi pour inaugurer son compte officiel. En seulement une journée, le dirigeant a gagné près d’un demi-million de « suiveurs », qu’il pourra informer sur les nouveaux produits de son entreprise. Au quatrième trimestre 2014,36 % des ventes d’iPhone ont été réalisées en Chine. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde, mais aussi d’autres patrons comme Elon Musk (Tesla) ou le fondateur de Microsoft Bill Gates sont présents sur Weibo. Ce dernier compte plus de trois millions de « suiveurs ».