18 mai 2015

Ça alors

Le Qatar sévit contre les médias

Deux reporters de la BBC, leur traducteur et leur chauffeur ont été emprisonnés pendant deux jours au Qatar début mai alors qu’ils filmaient des employés népalais sur un chantier de construction de la Coupe du monde de 2022. Mark Lobel et son équipe avaient pourtant été invités par le pays pour l’inauguration d’un bâtiment destiné aux ouvriers étrangers. Les autorités leur ont reproché d’avoir quitté le voyage organisé pour filmer « sur une propriété privée ». Critiqué pour les conditions de travail qu’il impose à sa main-d’œuvre immigrée, l’émirat avait déjà détenu une équipe de télévision allemande pendant 14 heures fin mars. Le pays figure en 115e position sur 180 dans le classement de la liberté de la presse de Reporters sans frontières.