20 mai 2015

Tout s'explique

La réforme du collège déjà au Journal officiel

Quel parcours suit le projet ?

Au lendemain de la journée de mobilisation des enseignants du secondaire, le décret sur la réforme du collège a été publié ce matin au Journal officiel. Il pose les principes généraux de la réforme en instituant des enseignements complémentaires à la rentrée 2016 : il s’agit des pratiques interdisciplinaires au sein desquelles seront proposés le latin et le grec ancien dans le cadre d’un module « Langues et cultures de l’Antiquité ». La publication du décret est dénoncée par l’opposition, mais la procédure est régulière. La réforme n’a pas à passer devant le Parlement, car son principe a déjà été voté, en 2013, dans le cadre de la loi de refondation de l’école.

Des aménagements sont-ils prévus ?

« Il fallait publier ce décret pour passer à l’étape suivante, les textes d’application, qui permettront de répondre aux inquiétudes », a expliqué ce matin la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem. Le projet ne sera donc pas modifié, mais la ministre a promis « des garanties » en termes « d’accompagnement et de formation » des enseignants. Elle a également précisé que les équipes pédagogiques, et pas seulement les chefs d’établissement, définiraient les enseignements proposés par chaque collège dans le cadre des pratiques interdisciplinaires (20 % du temps des élèves).

Que comptent faire les opposants au texte ?

François Bayrou, le président du MoDem et ministre de l’Éducation nationale de 1993 à 1997, a appelé à une « manifestation nationale » après le « passage en force » du gouvernement. Le président du groupe UMP à l’Assemblée, Christian Jacob, a demandé « l’abrogation du décret » et la « tenue d’un véritable débat démocratique ». Le Syndicat national des lycées et collèges (5 % des enseignants) menace de boycotter les épreuves du brevet des collèges, mais le Syndicat national des enseignants du secondaire (majoritaire et soutenant la grève d’hier) pense que cet appel a peu de chance d’être suivi.