21 mai 2015

Ça alors

Chasser un rhinocéros rare pour sauver les autres

Un chasseur texan a abattu lundi en Namibie un rhinocéros noir. Il avait obtenu le droit de le tuer pour 315 000 euros lors d’une vente aux enchères. Tous les bénéfices ont été reversés à la préservation de cette espèce menacée en Namibie (patrouilles antibraconnage, protection de l’habitat). Le gouvernement autorise à tuer ainsi cinq animaux par an, parmi les plus âgés. Il ne reste que 5 000 rhinocéros noirs dans le monde, dont environ 1 850 en Namibie. Les autorités du pays estiment qu’il est nécessaire de se débarrasser des plus vieux, considérant qu’ils ne contribuent plus à la croissance de la population et ont tendance à agresser les jeunes mâles reproducteurs. L’Afrique du Sud, où se concentrent les autres rhinocéros noirs, pratique la même politique de protection. La population de l’espèce a doublé en vingt ans en Afrique après avoir été proche de l’extinction. Les opposants craignent toutefois une multiplication des ventes aux enchères.