25 mai 2015

C’est leur avis

L’influence sélective de la Chine et de l’Inde

Lors d’une visite au président chinois Xi Jinping le 16 mai, le Premier ministre indien Narendra Modi a exprimé le souhait de voir les deux pays tenir un plus grand rôle sur la scène internationale et « aider le monde entier ». Or, pour Heather Timmons, correspondante à Hong-Kong du site d’information Quartz, les deux dirigeants ne sont pas à la hauteur face au drame des naufragés de la minorité rohingya fuyant les persécutions en Birmanie.

« Lorsqu’un séisme dévastateur a frappé le Népal le mois dernier, l’Inde et la Chine ont rapidement réagi, offrant des vivres et envoyant des secours à leur voisin, plus petit et plus pauvre quoique riche en énergie hydraulique. Mais, alors qu’on découvre en Asie ce qui est peut-être la plus horrible crise humanitaire provoquée par l’homme ces dernières années, les deux chefs d’État sont restés silencieux. […] Si Xi et Modi veulent montrer leur influence en Asie, et même dans le reste du monde, ils peuvent commencer par la mer d’Andaman. » Heather Timmons