27 mai 2015

Tout s’explique

Série d’arrestations à la Fifa

Pourquoi sept dirigeants ont-ils été arrêtés ?

Sept hauts responsables de la Fédération internationale de football (Fifa) ont été arrêtés par la police suisse ce matin à Zurich, sur demande de la justice américaine. Parmi eux figure le vice-président de l’organisation, l’Américain Jeffrey Webb. Placés en détention, ils devront répondre à des accusations de corruption pour des faits s’étalant sur les 24 dernières années. Le ministère de la Justice suisse se fonde sur des accusations du parquet de New York. Les autorités américaines soupçonnent ces personnes d’avoir accepté des pots-de-vin. La Fifa a déclaré que son président Sepp Blatter n’était pas impliqué.

Pourquoi l’enquête part-elle des États-Unis ?

La justice américaine enquête sur des irrégularités lors de négociations sur les droits télévisuels et marketing pour des compétitions organisées aux États-Unis et en Amérique du Sud. Le siège de la fédération nord-américaine de football, affiliée à la Fifa, a été perquisitionné à Miami en fin de matinée. Les suspects arrêtés à Zurich seront entendus par les autorités suisses avant de faire l’objet d’une demande d’extradition aux États-Unis. Si elle s’y oppose pour les délits fiscaux, la Suisse devrait l’autoriser s’agissant d'une affaire de droit pénal. Le New York Times précise que le FBI enquête également sur les conditions d’attribution de plusieurs éditions de la Coupe du monde.

Les Coupes du monde en Russie et au Qatar sont-elles menacées ?

À la suite de ces arrestations, le parquet suisse a annoncé avoir ouvert le 10 mars une procédure pénale sur des soupçons de « blanchiment d’argent et gestion déloyale » entourant les attributions des Coupes du monde 2018 et 2022. Le directeur de la communication de la Fifa a déclaré que ces éditions se tiendront bien en Russie et au Qatar. Seul le comité exécutif de l’institution peut décider d’un éventuel retrait de la compétition.