28 mai 2015

C'est leur avis

La faute de Sepp Blatter

L’arrestation de sept hauts responsables de la Fifa soupçonnés de corruption dans l’attribution de contrats, dont ceux des Coupes du monde 2018 et 2022, est intervenue à deux jours de l’élection du président de la Fifa. Le président de l’UEFA Michel Platini a demandé aujourd'hui la démission de Sepp Blatter, qui brigue un cinquième mandat. Selon Laurent Favre, éditorialiste au quotidien le Temps, le Suisse est en effet responsable de la crise.

« Sepp Blatter est coupable d’avoir trop longtemps fermé les yeux. Pire, son système de gouvernance repose précisément sur l’encouragement implicite à “se payer sur la bête” et la volonté de ne pas aller mettre son nez dans les petites affaires des autres. […] Il aurait fallu, au sommet de l’institution, une volonté de moderniser les structures, le courage d’installer des barrières face à la tentation. » Laurent Favre