2 juin 2015

Ça alors

Réinsérer confortablement les djihadistes

En Arabie saoudite, les citoyens condamnés pour djihadisme peuvent bénéficier à leur sortie de prison d’un confortable programme de réhabilitation. Ils sont pris en charge pendant trois mois par l’un des Centres de conseil et de soins du pays. Des séances d’aquagym, des ateliers d’art-thérapie et des petits plats faits maison leur sont offerts. Des imams et des théologiens leur enseignent également un islam plus modéré et tentent de déconstruire la propagande djihadiste. Les autorités saoudiennes affirment avoir pu réinsérer 88 % des 3 000 personnes passées par ces centres depuis leur création en 2007. En France, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé le 29 avril la création pour la fin de l’année d’une structure d’accueil pour les jeunes de retour d’Irak ou de Syrie avec « un accompagnement individualisé, une prise en charge psychologique et un encadrement renforcé ».