3 juin 2015

Tout s’explique

Blatter annonce sa démission de la Fifa

Pourquoi Sepp Blatter a-t-il démissionné malgré sa réélection ?

Réélu avec une confortable majorité vendredi, le Suisse Joseph Blatter a annoncé hier sa démission de la Fédération internationale de football association (Fifa). Le président en poste depuis 1998 a justifié sa décision en déclarant que son mandat « n’avait pas le soutien de l’intégralité du monde du football ». Selon la chaîne ABC News, les avancées de l’enquête de la justice américaine sur le scandale de corruption qui secoue la Fifa expliquent sa décision, Joseph Blatter étant désormais visé personnellement. Un congrès exceptionnel programmé entre décembre et mars prochain élira un nouveau président. Joseph Blatter restera en place jusqu’à cette échéance.

Qui pourra lui succéder ?

Le prince Ali de Jordanie, seul opposant lors de l’élection de vendredi s’est déclaré « à la disposition des fédérations […] désireuses de changement ». Michel Platini, actuel président de l’UEFA, qui regroupe les fédérations européennes, ne recueille que peu de soutiens en dehors de sa confédération. Son action à l’UEFA est jugée comme « faible » par Transparency International, une ONG combattant la corruption. Deux anciens joueurs, le Brésilien Zico et le Français David Ginola, ont exprimé leur intérêt pour le poste. Le Français Jérôme Champagne, ancien responsable des relations internationales de la Fifa, se réserve le temps de la réflexion.

Les entreprises sponsors de la Fifa ont-elles fait pression ?

Plusieurs sponsors importants de la Fifa (Coca-Cola, Adidas, McDonald’s et Visa) ont salué le départ à venir de Joseph Blatter. Après l’arrestation de sept hauts responsables de l’organisation la semaine dernière, ces entreprises avaient demandé des mesures rapides. Chaque année, elles paient 350 millions de dollars pour lier leur image à celle des compétitions de la Fifa. Le Monde pointe néanmoins « l’hypocrisie » de certains d’entre eux, qui renouvellent leurs contrats malgré les scandales réguliers, comme une affaire de pots-de-vin impliquant en 2001 João Havelange, prédécesseur de Joseph Blatter à la présidence. Sponsor depuis 1970, Adidas est engagé jusqu’en 2030, tandis que Cola-Cola, partenaire depuis 1978, l’est jusqu’en 2022.